Que devient un B.AB.I. une fois enfant ?

Vos attentes vs sa réalité

Vous vous demandez pendant combien de temps cette période intense va durer  ? Vous espérez, c’est bien compréhensible, que les besoins intenses de votre petit bout ne vont pas s’éterniser. Que d’ailleurs c’est déjà bien trop long, bien trop épuisant…? Le meilleur moyen pour reprendre progressivement de vos forces est de vivre cette période non pas comme un sprint interminable mais comme une course d’endurance. Relisez notre article Comment bien (sur)vivre avec mon B.A.B.I. Ayez le réflexe, durant les moindres minutes de sommeil de votre bébé, de vous reposer, vous relaxer, de respirer, de décompresser. Chaque jour, essayez de prendre quelques minutes pour faire quelque chose qui vous détend, vous fait du bien. On peut faire plein de choses avec un bébé dans les bras : écouter de la musique, prendre un bain de pieds, s’auto-masser, se dire des choses agréables à voix haute (si, si, essayez!) etc. Car, si chaque enfant, chaque être humain, est différent, votre enfant l’est, à sa manière, juste un peu plus que les autres.

Donc… une fois enfant comment se comporte un B.A.B.I.? Nous vous invitons d’abord à vous poser la question suivante : à quel âge estimez-vous que votre bébé sera un enfant ? Autour d’un an parce qu’il marchera plus ou moins ? Autour de deux ans parce qu’il s’affirmera en tant que personne (période du « non »)? Autour de trois ans parce qu’il aura acquis la maîtrise de ses sphincters et sera donc dit « propre »? En fait, la limite entre bébé et petit enfant n’est pas nette, un bébé ne devenant pas subitement un enfant du jour au lendemain. Et chaque parent la conçoit à un âge différent. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que votre B.A.B.I. devienne subitement un enfant moins différent, juste parce qu’il aura désormais tel âge. Car un B.A.B.I., une fois enfant, devient un E.A.B.I. (Enfant Aux Besoins Intenses).

Une lente évolution, mais une évolution quand même !

N’ayez donc pas d’attentes irréalistes, quelque soit son âge. Encore une fois, ne comparez pas, surtout pas ! Car, pour le dire vite, votre B.A.B.I. sera toujours un B.A.B.I. à un an, deux ans, trois ans, et toute sa vie finalement, MAIS pas de la même manière. Comme le dit très justement le Dr. Sears, les besoins de ces bébés ne diminuent pas, ils ne font que changer.

Votre B.A.B.I. évoluera bien sûr au fil du temps et des années. Vous pourrez petit à petit le poser pendant ses siestes, puis la nuit. Vous pourrez même petit à petit le promener en poussette, et même en voiture, et il aimera peut être même ça ! A 3 ans, à 5 ans ou à 7 ans, ou avant, ou après, il n’y a pas de règle. Rappelez-vous : votre B.A.B.I. est unique. Comme nous l’avons vu ici, il a ses propres besoins, son propre rythme et il sait vous les faire comprendre (très fort!).

 

Confortez sa confiance en lui-même et ses qualités

Sachez que, bien accompagné à vos côtés, votre bébé deviendra un enfant, un adolescent puis un adulte sensible plein de qualités. Comme le rappelle Stanley Greenspan dans Enfant difficile, enfant prometteur, la personnalité définitive de l’enfant dépend en partie de la façon dont ses parents tiennent compte de son tempérament :

Les parents peuvent transformer les merveilleuses différences naturelles de leurs enfants en talents spectaculaires. La façon d’utiliser ses sens et son corps varie considérablement d’un enfant à l’autre. Pour chaque cas de figure, on peut s’appuyer sur les atouts, tout en s’adaptant aux handicaps. (…) Les enfants, quel que soit leur tempérament, peuvent devenir des adultes équilibrés et de merveilleux parents. (p.12-13)

Ne vous hâtez donc pas de prédire le type de personne que deviendra votre enfant plus tard. Votre enfant n’est-il pas à sa manière stimulant, intéressant et brillant ? Ses caractéristiques qui au début peuvent vous paraître être un handicap se transformeront à la longue en atout pour votre enfant. A condition, bien sûr que les signaux émis par le bébé soient décodés et trouvent une réponse appropriée dès les premiers mois de vie.

Votre B.A.B.I. pourra alors devenir un enfant créateur, sensible et compatissant. Pour paraphraser le Dr. Sears, avec le temps, le petit « preneur » pourra devenir un grand « donneur ».

Enregistrer